Alan AUBRY
 

Alan AUBRY

Photographe à Hénouville

Site web : www.alan-aubry.com


Spécialités : Presse Portrait Tourisme Sport Industrie Photo aérienne


Présentation


Depuis plusieurs années, Alan Aubry utilise la photographie pour enregistrer des inventaires à la fois critiques et poétiques. Il fait partie de cette frange d’artistes émus par l'innocuité de nos pratiques urbanistiques et fascinés par l’étrangeté du banal, et pour qui Marville et Atget puis Walker Evans font figure de guides précurseurs. Aussi compiler des séries de chantiers, de bâtisses ou d’objets urbains ou de loisirs sur un mode compulsif a semblé répondre a sa volonté première d’exalter le médium photographique. Le monde qui nous entoure n’est-il pas simplement une série d’images attendant leur révélation comme semble nous le dire tout un pan de la photographie documentaire actuelle ?
Pour Alan Aubry, le prétexte d'un anniversaire surprise allait bousculer ce monde d’inventaires cliniques et introduire une part plus personnelle liée à son enfance en Afrique du sud : un retour à soi occasionné par la visite des lieux d’une enfance lointaine, protégée et idéalisée alors que ce pays avait connu une révolution depuis la chute de l’Apartheid. Une double chronologie s’installe alors dans les photographies et une étrange résonance transforme des images parfois anodines en outils de mémoire. L’épaisseur du temps s’immisce un peu partout, parfois avec facétie, on reconnaît là un trait du caractère d’Alan Aubry, parfois plus gravement quand on pressant le poids de l’histoire et du politique.
Alan Aubry n’a pas hésité à mêler les différentes étapes de son parcours en Afrique du sud, celles où il visite le Northen Cap, ou bien OranIa un village Afrikaner de fait réservé à la culture et à la langue blanche ou encore Masiphumelele un township près du Cap où s’entassent toujours la population de différentes communautés noires.
Et puis, comme pour « renouer le lien » ou « s’inscrire dans sa propre histoire », Alan Aubry s’est mis en scène sur des sites de son enfance : son école, son parc d’attraction, la piscine, la plage près de la centrale nucléaire, sa maison, son quartier, l’endroit d’une de ses chutes de vélo… Autant d’inscriptions souvent hiératiques de dos comme pour faire face au passé auxquelles répondent des mises en scène plus ludiques où Aubry mime sur leurs lieux mêmes les gestes de ce passé. Le fil du déclencheur vaut alors comme cordon originel et la tenue beige uniforme cherche à fondre invariablement l’artiste dans le paysage.
Mémoire volontaire et fortuite se mêlent ici et le photographe fixe des moments ou des lieux choisis par lui dans un parcours biographique plus ou moins reconstitués. Tous les registres d'images (documents, mise en scène, paysages, détails, etc.) parlent sans l'expliquer de l'échelle de ce pays, de ses constantes et de ses bouleversements, mesurés à l'aune des souvenirs et impressions de l'enfant expatrié que fut Alan Aubry. En cela et sans renier ses précédentes séries dont on retrouve son goût pour l’objet isolé et la frontalité, la grande pudeur des images d’Alan Aubry, parfois teintée de l’ironie qui lui sert d'esquive, ajoute encore à la qualité du propos.
Sa manière préfère suggérer plutôt que démontrer. Cette fois, davantage que dans ses séries « uniformes » où il crie en silence sa crainte d’un monde insipide, il évoque une part de lui-même en même temps qu’il nous murmure avec son Afrique du sud, une part de l’histoire de ce pays.
Cette fois Alan Aubry est totalement dans ses photographies. ?Il vérifie pour lui-même et pour nous que toute photographie est autobiographique, l'opérateur posant une part de lui-même dans chacune de ses images.
?
Didier Mouchel?
Chef de projet photographie?Pôle Image Haute-Normandie
Alan AUBRY

Adresse

964 route de Duclair

76840 Hénouville

France


Contact

Portable : 06 07 15 98 76


Mail : contact@alan-aubry.com

Site internet : www.alan-aubry.com




retour_liste

Espace adhérents,
identifiez-vous :



mot de passe perdu ?

pas encore adhérent ?
logo SAIF
Escourbiac, partenaire de l'UPP